Accueil >>
EQUIPES DE FRANCE >> Volley-Ball >> Masculins >> Le Groupe France
 
    Jean-Paul ANDREA - Kinésithérapeute  

né le 6 août 1966 à Anstirabe 

Personnage discret et souriant, Jean-Paul Andrea, passionné de volley depuis toujours (il a été joueur et entraîneur), est arrivé au sein de la FFVB en 1990, officiant au sein des sélections de jeunes avant d’intégrer le staff de l’équipe de France en 2008. Partageant son temps entre les Bleus et le club de Montpellier, ville dans laquelle il exerce également en libéral et au CREPS, l’intéressé est aux petits soins pour les joueurs de Laurent Tillie. « Avant tout, mon but est de prévenir les blessures, j’essaie de faire en sorte que les pathologies connues ne reviennent pas. Ensuite, une grosse partie de mon travail consiste à favoriser la récupération après les entraînements ou les matches. Enfin, je signale à Laurent des témoins d’alerte lorsque je sens des joueurs fatigués de façon à ce qu’il puisse adapter les séances. » Fondu de jazz (Keith Jarrett, Michel Petrucianni), pianiste à ses heures, le kiné des Bleus est bien placé pour analyser la réussite d’une équipe de France qui, en quelques années, s'est fait une place au sommet de la hiérarchie mondiale. « Il y a d’abord un noyau dur de joueurs qui ont été formés et ont remporté des médailles ensemble. Ensuite, la force réside dans le collectif. Laurent a permis à l’équipe de se construire dans un cadre où il accorde certaines libertés aux joueurs mais pas trop, il a su amener une certaine rigueur de travail, sans que ce soit trop rigide.Du coup, chacun a trouvé sa place. » Y compris Jean-Paul Andrea qui, avec un regard à la fois proche et distancié, s’amuse des facéties des Bleus: « C’est bien que cette équipe ait trouvé son identité. »

L’œil de Laurent Tillie
:
« Jean-Paul a une longue histoire avec l’équipe de France, il a un très bon diagnostic, est très proche des joueurs, il travaille tard pour les soulager, c’est un stakhanoviste. Et même si c’est un ancien volleyeur, il a pas mal de recul par rapport au volley. »