Accueil >>
EQUIPES DE FRANCE >> Volley-Ball >> Féminines >> Le Groupe France
   
  #8 BERNARD Manon

Date de naissance : 23 janvier 1995

Club 2015-2019 : Vandoeuvre Nancy VB

 


Originaire de Seine-Saint-Denis, Manon Bernard a découvert le volley en CM1, séduite par une intervention dans son école du club de Gagny-Raincy où elle s’est du coup inscrite. Après avoir passée le cap des sélections départementales et régionales, l’apprentie volleyeuse a forcé son destin pour intégrer le Pôle Espoirs de Châtenay-Malabry : « C’était vraiment ce que je voulais faire, donc j’ai pris l’initiative d’appeler les entraîneurs pour leur demander si je pouvais passer les tests, j’ai été mise sur liste d’attente et je suis rentrée suite à un désistement ». Elle passe trois ans dans le sud de Paris où elle se fixe au poste de libero - « un poste de l’ombre, qui nécessite du dévouement, on joue pour donner la balle à quelqu’un » - avant, une fois son Bac en poche, de rejoindre le club de Vandoeuvre-lès-Nancy, d’abord en DEF (deuxième division), ensuite en Ligue A, tout en poursuivant ses études : « Je ne voulais pas me retrouver sans rien avoir après le volley, donc j’ai passé une licence en STAPS puis un Master et j’ai réussi le concours de professeur des écoles ».
Son avenir ainsi assuré, Manon est désormais totalement dédiée au volley, avec l’intention de poursuivre sa progression, dans son club, mais également en équipe de France qu’elle a intégrée pour la première fois en mai 2018 à l’occasion de la Golden European League. « Il y a encore pas longtemps, je trouvais que l’équipe de France, c’était très loin, mais je me rends compte que je suis vraiment dans le projet, je suis motivée, je fais tout pour que ça se passe bien », commente la libero tricolore qui apprécie de travailler aux côtés d’Emile Rousseaux : « Il est très exigeant, il n’hésite pas à nous dire quand ça ne va pas, mais à l’inverse, il nous félicite quand ça se passe bien, il y a une certaine confiance qui s’est installée entre lui et les joueuses, on produit des entraînements de bon niveau avec lui ». L’objectif est de transformer ça en match avec un programme qui doit mener cette équipe de France jusqu’aux Jeux de Paris 2024, une échéance qui, comme ses partenaires, fait rêver la joueuse nancéienne.


Cliquez sur la photo pour la télécharger en HD - crédit photo :JM Hervio