Accueil >>
HOME
21/04/2017
Euro U19 : Slimane Belmadi ambitieux
L'Euro U19 en Hongrie et en Slovaquie débute samedi pour l'équipe de France qui affronte la Slovaquie chez elle, à Puchov. Entraîneur des Bleuets, Slimane Belmadi évoque la préparation et les objectifs tricolores.
La préparation. "Nous avons débuté la préparation le 3 avril à Montpellier. Au début, nous avions pas mal de petits pépins physiques à gérer, notamment de genoux et d’épaules, nous étions en équilibre entre la nécessité de travailler et celle de faire disparaître toutes ces petites douleurs. Petit à petit, nous sommes montés en puissance, les joueurs se sont sentis de mieux en mieux, cela s’est notamment vu lors des trois matchs amicaux que nous avons disputés la semaine dernière contre les Finlandais, à Montpellier puis Narbonne, nous gagnons 3-1, 3-0, 3-0. Plus nous avons avancé, mieux c’était, c’est bon signe et une grosse satisfaction. Nous sommes partis d’un premier match où ça manquait d’enthousiasme, de vitesse et de hauteur d’intervention pour arriver à un dernier match à Narbonne bien maîtrisé du début à la fin, avec peu de fautes alors que nous en faisions beaucoup sur la première semaine d’entraînement."

Les joueurs. "Nous avons de très bons joueurs individuellement. C’est difficile d’en sortir certains en particulier, mais si nous parlons de performances pures au niveau des points, je citerais Rémi Bassereau, Célestin Cardin et Dany Poda qui sont très importants. Il y a aussi Lucas Soldner, le capitaine et passeur, qui est capable d’élever très haut son niveau de jeu et de faire la différence par sa capacité à distribuer. Après, il y a des joueurs qui sont prépondérants dans le groupe pour leur état d’esprit et leur côté guerrier : un Pierre Derouillon est un bagarreur qui fait que, dans les moments chauds, en plus d’être bon, il va parvenir à tirer le groupe derrière lui. Même chose pour Lucas Soldner ou Lucas Ramon, le libero, qui apporte par sa technique, mais aussi par sa solidarité pendant et entre les actions. C’est important pour un attaquant de savoir qu’il y a derrière lui un très bon défenseur au soutien si jamais il se fait bloquer. Tu n’attaques pas dans le même état d’esprit si tu te dis que si tu prends un bloc, la balle sera perdue parce que personne ne va la lever derrière. Donc, chacun, dans des domaines différents, est capable d’apporter quelque chose au groupe et c’est pour ça qu’il peut fonctionner, il a d’ailleurs très bien fonctionné en janvier lors des qualifications à Saint-Jean d’Illac."

Le groupe. "Sur ce Championnat d’Europe, il va falloir tenir sept matchs en neuf jours. Peu d’équipes sont capables de gagner une telle compétition sans faire tourner, et dans ce domaine, nous avons quelques joueurs capables de prendre le relais, c’est une force, nous pouvons faire tourner sans que ça fasse tomber le niveau de l’équipe. En plus, quatre-cinq joueurs sont polyvalents, capables de jouer au moins sur deux postes, comme Célestin Cardin, qui joue à la pointe et peut nous rendre service en réceptionneur/attaquant. Globalement, ce groupe vit bien ensemble, même s’il faut rester vigilant sur l’état d’esprit, sur ce qu’il se passe dans la vie de tous les jours et au cours des matchs. Cette cohésion, qui est une des principales qualités de ce groupe, manquait un peu en début de stage, elle est revenue peu à peu, avec des joueurs souriants et pressés que la compétition commence, c’est bon signe, ça montre qu’ils ont confiance, alors qu’au début, on sentait qu’ils avaient besoin de retrouver cette confiance. Une fois qu’ils ont compris que c’est quelque chose qui se construit à l’entraînement et pas en match, ça a changé la donne."

L’objectif. "La première chose que nous allons chercher sur ce Championnat d’Europe, c’est la qualification au Championnat du monde (fin août à Bahreïn), ça veut dire terminer parmi les six premiers. Après, quand les joueurs font autant d’efforts et de concessions, c’est pour aller chercher une médaille, ça serait la récompense de leur travail, d’autant que cela fait plusieurs années que l’équipe de France n’est pas montée sur le podium dans cette catégorie d’âge. C’est la preuve que ce n’est pas acquis, ça serait une grosse performance de décrocher une médaille et un exploit d’aller chercher l’or. Ce qui est certain, c’est qu’eux se lèvent tous les matins pour le faire, et nous aussi. Après, c’est très difficile de savoir si c’est possible, car nous connaissons peu nos adversaires. Nous savons qu’il y a de très grandes nations de volley, comme la Pologne et la Russie qui trustent tout ces dernières années, l’Italie est aussi très régulièrement devant nous. Le point positif, c’est que les trois sont dans la même poule, ce qui signifie qu’un des trois sautera avant les demi-finales."

La poule de l’équipe de France. "Dans notre poule, on va sans doute se bagarrer avec la Turquie qui, ces dernières années, bat la France en jeunes. Il y a aussi la Roumanie qui a réalisé l’exploit de battre la Belgique pour se qualifier, c’est un peu la surprise, on peut supposer qu’ils ont une bonne génération avec des joueurs très grands, ils seront dangereux. On ne connaît pas trop la République tchèque, ni la Slovaquie parce que, en tant que pays organisateur, elle n’a pas joué les qualifications. Dans un tel tournoi, on sait qu’il n’y a pas de matchs faciles, je suis a priori moins inquiet face à la Slovaquie et à la Finlande, même si je me méfie de cette dernière qui n’avait pas ses meilleurs joueurs contre nous. Ce qui est certain, c’est qu’il va falloir être fort mentalement et commettre peu de fautes. Et quel que soit le match, le feu sacré peut faire la différence, maintenant il faut l’allumer. "


PROGRAMME DES RENCONTRES

Poule II à Puchov (SVK)


CLIQUEZ SUR LE MATCH POUR LE VISIONNER EN DIRECT


22/04/2017
15:00 REP.TCHEQUE / TURQUIE
17:30 SLOVAQUIE / FRANCE
20:00 FINLANDE / ROUMANIE

23/04/2017
15:00 TURQUIE / FRANCE
17:30 ROUMANIE / SLOVAQUIE 
20:00 REP.TCHEQUE / FINLANDE

24/04/2017
15:00 FRANCE/ ROUMANIE
17:30 SLOVAQUIE / REP.TCHEQUE
20:00 FINLANDE / TURQUIE

26/04/2017
15:00 REP.TCHEQUE / FRANCE
17:30 FINLANDE / SLOVAQUIE 
20:00 TURQUIE / ROUMANIE

27/04/2017
15:00 FRANCE / FINLANDE 
17:30 ROUMANIE / REP.TCHEQUE 
20:00 SLOVAQUIE / TURQUIE 


2 premières équipes au classement jouent les demi-finales
2 autres équipes jouent les places 5 à 8

29/04/2017
Demi-finales
Matchs de classement

30/04/2017
Finales



 
LE GROUPE FRANCE

1. LABAZEHVICH Roman - Central - 28/01/99 - AS Cannes
2. SOLDNER Lucas - Passeur - 11/03/99 - Kingersheim
3. GILL Thomas - Passeur - 03/08/00 - Alsatia Strasbourg
4. REBEYROL François - Récep/Attaquant - 02/07/99 - AS Cannes
5. TOLEDO Pierre - Pointu - 08/04/00 - Rennes
6. FRANCOIS Kévin - Récep/Attaquant - 14/01/99 - Kingersheim
7. CARDIN Célestin - Récep/Attaquant - 23/10/99 - Rennes
8. DEROUILLON Pierre - Récep/Attaquant 06/06/99 - TOAC TUC
10. PODA Danny - Pointu - 08/07/99 - ACBB
12. RAMON Luca - Libero - 10/08/00 - Saint Avertin
14. BASSEREAU Rémi - Récep/Attaquant - 26/02/99 - Yerres
15. ROATTA Maxime - Central - 27/01/99 - Asnières

______________
Le staff : Slimane Belmadi (entraîneur), Jean-Baptiste Ebener (entraîneur adjoint), Lionel Niederhoffer (préparateur physique), Josselin Laffond (médecin), Etienne Bideaud (scout), Rodolphe Adam (chef de délégation).



Suivez les Bleuets sur la page Facebook 



Site de la compétition : www.cev.lu