Accueil >>
HOME
17/06/2017
Ligue Européenne: Les Bleues butent sur l’Ukraine
Au lendemain de sa victoire face à la Géorgie (3-0), l’équipe de France féminine est tombée sur une solide formation ukrainienne (25-23, 25-14, 25-17), samedi à Tbilissi, pour sa deuxième rencontre de Ligue Européenne.
La marche était un peu trop haute pour les Bleues. Malgré la confiance engrangée vendredi avec cette entame victorieuse face à la Géorgie (3-0), les joueuses de Félix André ont logiquement cédé ce samedi face à l’Ukraine (25-23, 25-14, 25-17), qui avait confirmé son statut d’épouvantail du groupe en dominant de son côté le Monténégro (3-0).

Les Tricolores ont pourtant rivalisé dans le premier acte où, après des premières minutes difficiles (3-8), elles ont mené 14-11 puis 22-21, alors que l’Ukraine était repassée devant entre temps (16-18). Malheureusement, les coéquipières de la Cannoise Nadia Kodola (12 points) ont mieux fini ce premier set (23-25), avant de faire cavalier seul dans la manche suivante (14-25).

Le troisième acte a été plus disputé (8-6, 16-18), grâce notamment aux efforts de Marie-France Garreau-Djé au centre (10 points, dont 5 contres), mais les Ukrainiennes, emmenées par Anna Stepaniuk (21 points), ont donc eu le dernier mot (17-25). Désormais deuxièmes de leur poule, les Bleues vont tenter de bien terminer ce premier week-end de Ligue Européenne à Tbilissi. Elles affrontent le Monténégro dimanche (14h).

Félix André, sélectionneur de l'équipe de France : "On a un fait un très bon début de match, un très bon premier set, et ensuite on explose, on ne tient pas le niveau. C’est rageant mais c'est le jeu. Dans le premier set, on a une balle pour mener 23-21, et après ça se joue sur des prises de risques et des bons choix au bon moment, ce qu’on n’a pas encore. Derrière, ça lance les Ukrainiennes, et on se retrouve dans un deuxième set où on déjoue, alors qu’on maîtrisait bien notre sujet, on était dedans. Après, on a fait tourner, on a donné du temps de jeu aux plus jeunes, à des joueuses qui jouent moins (Pezelj, Sylva, Oliveira-Souza, Zongo…). Le Monténégro ? C’est une équipe plutôt solide, qui joue sur les mêmes points forts que l’Ukraine, sans la même puissance offensive, mais avec des joueuses techniquement intéressantes. Il faut s’attendre à un match assez similaire, compliqué, avec peut-être plus d’opportunités que contre l’Ukraine. Il faudra les saisir.’’

------------------------------------------------------------------------

Ligue Européenne, mode d'emploi.
Pour la deuxième année consécutive, l'équipe de France participe à la Ligue Européenne. Placée dans la Poule B avec la Géorgie, le Monténégro et l'Ukraine, elle dispute deux tournois, le premier, de vendredi à dimanche, à Tbilissi, le second, du 23 au 25 juin, dans la Salle de la Trocardière, à Nantes-Rezé, chaque formation s'affrontant une fois sur chaque tournoi. Sur les trois poules, quatre équipes (le premier de chaque poule et le meilleur deuxième) se qualifient pour le Final Four qui aura lieu début juillet et auquel l'équipe de France, qui disputera le World Grand Prix à cette date, ne pourra quoi qu'il en soit pas participer.