Accueil >>
HOME
Mémorial Wagner : Deuxième succès des Bleus
Les matchs se suivent et se ressemblent pour les Bleus qui enchaînent les performances après leur victoire vendredi soir contre la Pologne (3-2). Mais cette fois-ci, c’est la Russie qui a fait les frais des hommes de Laurent Tillie (21-25, 25-18, 21-25, 25-18, 15-10).
Les Russes attaquent la rencontre pied au plancher. S’appuyant sur l’arrivée de nouveaux joueurs et le retour de quelques anciens, les hommes de Sergey Shlyapnikov surprennent les Français et remportent le premier set (25-21). Mais les Bleus ont de la ressource et prennent la mesure de leur opposant. "On a eu un temps d’adaptation, reconnaissait en fin de rencontre Julien Lyneel, auteur de 19 points, à 58% en attaque. On joue quand même contre des équipes de classe mondiale, donc c’est normal de ne pas gagner aussi sèchement qu’on le voudrait. Mais je suis vraiment satisfait de notre jeu et de notre attitude."

Les Bleus ne s’avouent pas vaincus


La réaction tricolore ne se fait effectivement pas attendre. Les Bleus remportent le deuxième set sans trembler (25-18). Efficace dans tous les secteurs du jeu, Julien Lyneel montre la voie à ses coéquipiers. Trévor Clevenot, 15 points et 59% en attaque, lui emboîte le pas. Ainsi que Benjamin Toniutti qui distribue le ballon avec justesse. Les Français s’accordent même le droit de faire tourner leur effectif. A l’image de Barthélémy Chinenyeze, rentré en fin de partie, inscrivant 8 points, à 100% en attaque !

Mais les Russes s’accrochent et astreignent leur adversaire à disputer un tie-break. Malgré la fatigue due à la préparation physique tout juste achevée, les Français s’accrochent. Au bout de leur effort, ils mettent finalement un terme au débat (15-10). "C’était vraiment un match compliqué, concédait Trévor Clevenot. Le bloc russe a été très présent. Ils ont une belle qualité de service. Mais on est montés en régime au fur et à mesure du match. On a trouvé des solutions en attaque et joué plus intelligemment. On commence à avoir des automatismes. C’est bien ce que l’on produit pour l’instant."

L’équipe de France rencontrera dimanche le Canada. Les protégés de Laurent Tillie tenteront de conserver leur première place ainsi que leur invincibilité dans le tournoi.

Les réactions :

Arnaud Josserand, manager :
« Les Russes ont vraiment proposé un jeu de qualité. Mais les gars n’ont rien lâché et sont allés chercher la victoire. Après la préparation physique, c’est normal d’être dans cet état de fatigue. On va décharger au fur et à mesure la charge de travail à l’entraînement mais on veut gagner en qualité. On commet encore beaucoup de fautes d’attaque, ou de service, liées à la fatigue. Les repères ne sont pas encore totalement clairs. Mais ce n’est pas tant la victoire qui est importante que ce que les gars montrent sur le terrain. »

Julien Lyneel, réceptionneur/attaquant :
« On a souffert mais globalement le match s’est bien passé. Ils ont été bons au premier set et on a eu un temps d’adaptation. On a procédé à quelques changements pour tester tout le monde. Les jeunes joueurs sont en train de bien s’intégrer au groupe. L’important c’est de garder la même dynamique et de toujours vouloir gagner. »