Accueil >>
HOME
06/04/2018
Euro U18-Fabien Roy : « J’ai confiance en l’équipe »
L’équipe de France cadette dispute à partir de samedi l’Euro U18 en Slovaquie et en République tchèque ? Une compétition que son entraîneur, Fabien Roy, aborde avec ambition.
La préparation. "Après un stage en février qui avait été très intéressant, nous sommes en stage au CREPS de Wattignies depuis le 26 mars. Nous avons tout de suite commencé par une opposition franco-belge, nous avons fait trois matchs amicaux. La Belgique a la particularité d’être une belle nation dans cette catégorie d’âge, vice-championne d’Europe en 2017 en U17, mais également d’être dans notre poule. Nous avions décidé avec la coach belge au moment du WEVZA à Montpellier en décembre de se préparer ensemble si nos deux équipes parvenaient à se qualifier à l’issue du TQCE (début janvier), nous avions tout organisé avant même le tirage au sort, nous avons finalement décidé de conserver cette organisation, parce que le plus important, pour la Belgique comme pour nous, est de bien se préparer. Nous avons donc fait trois oppositions intéressantes et encourageantes pour nous, nous perdons 4-0 la première en faisant des sets assez serrés, les deux autres, nous faisons 2-2 avec de notre côté des choses très encourageantes sur la production de notre jeu. Ensuite, nous avons continué notre préparation au CREPS avant de jouer un dernier match amical à Harnes mardi contre l’équipe locale qui évolue en Elite, c'était une très bonne dernière opposition avant notre départ pour la Slovaquie. Nous avons perdu 3-1 contre une équipe qui nous a posé des problèmes très tôt sur les rythmes imposés. De notre côté, nous avons été très bien sur les phases de réception, ce qui nous a permis de ne pas être trop loin au score, par contre, nous avons commis trop de fautes, par excès d'engagement au service, qui nous font perdre les deux premiers sets. Nous voilà donc en Slovaquie. La chose sympa à noter, c’est que pendant notre préparation, Barthélémy Chinenyeze, qui vient du Pôle de Wattignies, est venu de Pologne lors du week-end de Pâques faire la remise de maillots officielle des maillots, Laurent Tillie nous a également envoyé un message d’encouragement sympa".

L’état physique et mental des joueurs.
 "L’état physique était un peu l’enjeu de la préparation, dans la mesure où, pour la première fois, nos joueurs vont disputer une compétition longue, avec sept matchs en huit jours. L’objectif au départ était donc de remettre tout le monde au même niveau physique pour pouvoir tenir ces huit jours de compétition, ce que nous sommes, je pense, parvenus à faire. Les gars montent en puissance, il n’y a rien d’alarmant au niveau bobos, je pense qu’ils sont prêts. Mentalement, je sens qu’ils sont désormais impatients d’arriver à la compétition, on sent une envie d’en découdre, c’est plutôt très bien, parce que c’est le but recherché. Pour l’instant, les voyants sont au vert".

Les forces de l’équipe de France.
 "Je pense que nous avons beaucoup évolué depuis notre premier tournoi, le WEVZA à Montpellier. On ne s’emballe pas, ça reste une préparation, mais je trouve que les joueurs ont progressé et surtout, nous avons beaucoup évolué au niveau de nos systèmes de jeu : nous ne jouons plus du tout comme au TQCE, nous n’avons plus les mêmes joueurs aux mêmes postes, c’est très intéressant parce que nous sommes meilleurs comme ça. Au niveau des individualités, nous avons eu une bonne surprise avec notre pointu Ibrahim Lawani qui répond vraiment aux standards internationaux et a montré de très belles choses pendant cette préparation, il a une hauteur d’intervention incroyable et une grosse confiance en lui. Après, il y a tous les joueurs qui étaient les fers de lance de l’équipe lors du TQCE, comme notre capitaine Grégory Gempin, qui fait partie des joueurs qui ont changé de poste en passant de pointu à réceptionneur-attaquant, il reste le joueur efficace de l’équipe, il y a aussi Matéo Lapierre qui avait fait une très bonne compétition au WEVZA et au TQCE et répond encore présent… Je pourrais citer toute l’équipe, mais ce qu’il faut vraiment noter, c’est notre changement d’organisation".

Les objectifs.
 "Le discours que je vais servir aux joueurs, c’est d’aborder cette compétition sans complexes. Les oppositions que nous avons faites face aux Belges nous ont montré que nous étions tout à fait au niveau d’une équipe qui a été vice-championne d’Europe en moins de 17 l’année dernière. Ensuite, nous avons une poule relevée, on le sait, mais autant en TQCE, on avait une opération-commando à mener et se qualifier en deux jours, autant là, il faudra y aller étape par étape. Nous avons huit jours de compétition, sept matchs à faire, avec une stratégie différente : la première étape sera la qualification pour le Championnat du monde, ce qui signifie qu’il faut terminer parmi les six premiers. Cela veut dire gagner le plus de matchs possible. Après, si on parvient à rentrer dans les six, on verra, on ira chercher autre chose. On commence par les Belges, c’est plutôt une bonne chose car nos matchs sont encore tout frais, ce match lancera la compétition. Après, nous jouerons la Slovaquie que nous connaissons assez peu, mais au regard de la poule, tout comme l’Ukraine, c’est une équipe qu’il faut absolument mettre derrière nous, ce n’est pas leur faire offense de dire ça. L’Italie et la Russie sont des grosses nations, l’Italie ne s’est pas présentée au dernier WEVZA, donc on a assez peu de références, mais elle est championne d’Europe en titre en moins de 17, la Russie, on travaille sur des vidéos de l’équipe qu’on a récupérées. On sait de toute façon que ce sont deux nations qui visent le podium, mais ce que je dis aux joueurs, c’est que certes, la poule est difficile, mais que s’ils se mettent dans la peau des Belges, Italiens ou Russes, ils doivent probablement se dire la même chose de la France. On est la France, on n’est pas une petite nation du volley-ball, ni en jeunes, ni en seniors, il ne faut pas l’oublier. Honnêtement, je suis optimiste, nous avons fait une préparation encourageante, l’équipe monte en puissance, nous avons certaines certitudes, j’ai confiance en l’équipe".

Les 12 joueurs sélectionnés :
Passeurs : Kellian Motta Paes, Thomas Helfer
Centraux : Loïc Zanus Fortes, Loïc Manuohalalo, Thibaut Saccomano, Pablo Sangre
Pointus : Ibrahim Lawani, Martin Djordjevic
Réceptionneurs/attaquants : Grégory Gempin (capitaine), Mattéo Lapierre, Mathieu Vol
Libero : Thibault Loubeyre

Le staff :
Entraîneur : Fabien Roy
Adjoint : Jean Manu Leprovost
Kiné : Jeremy Torlois
Médecin : Marine Diger
Statistitien : Yannick Marcillac
Team Manager : Arnaud Gaillard