Accueil >>
HOME
05/04/2018
Educ’Volley, un outil pour enseigner le volley au collège et au lycée
Elaboré en 2012, Educ’Volley a été remis à jour par la Direction Technique Nationale, l’objectif de ce document étant de proposer une méthodologie pédagogique pour permettre aux professeurs d’EPS d’enseigner le volley-ball en collège et lycée.
La nécessité d’Educ’Volley part d’un constat : le volley-ball a ces dernières années perdu du terrain au collège et au lycée, moins pratiqué par les élèves et de moins en moins proposé par les enseignants. "Le volley a été une des premières disciplines scolaires il y a quelques années, puis il a été devancé par d’autres activités pour diverses raisons : notamment par le fait que le matériel n’était plus forcément bien adapté à la pratique du volley-ball chez les débutants, mais aussi parce que d’autres activités se sont développées en parallèle, comme le street basket, le badminton, le handball… Le volley est en outre une discipline qui n’est pas facile à aborder quand on n’est pas spécialiste et pas forcément adaptée à la pratique par des débutants. En conséquence, les élèves se sont détournées de l’activité en ne la choisissant plus dans le menu EPS, si bien qu’à force, les enseignants ne l’ont plus proposée", explique Nicolas Sauerbrey, Directeur technique national adjoint, qui a porté le projet Educ'Volley.

La Directrice Technique Nationale Axelle Guiguet ajoute : "Il faut aider les enseignants à lever certaines réticences vis-à-vis de la programmation du volley-ball en EPS et aider des élèves débutants à entrer facilement dans l’activité. Nous souhaitions, en effet, que ce sport, qui peut parfois souffrir d’une image d’activité technique « élitiste », se repositionne dans l’enseignement en milieu scolaire". Fort de ce constat, la Direction technique nationale, en liaison avec la commission scolaire et universitaire de la FFVolley, est repartie sur la base du premier document Educ’Volley, élaboré il y a six ans en vue des Championnats du monde scolaires en juin 2012 à Toulon, en le réadaptant aux dernières évolutions de l’enseignement de l’EPS en collège et en lycée. 

Le mot d’ordre d’Educ’Volley ? L’adaptation. "L’adaptation de l’activité, et non l’adaptation des joueuses et joueurs à l’activité, est le fondement de l’enseignement dans le milieu fédéral", confirme Axelle Guiguet. Car pour donner le goût du volley aux élèves, il faut leur permettre d’entrer dans l’activité sans être freinés par une pratique qui, si elle n’est pas maîtrisée, peut rapidement les décourager : "Le volley porte dans ses gènes les caractéristiques de cet échec, dans la mesure où on ne peut pas attraper le ballon, le diriger comme on veut, se déplacer avec, et que dès qu’on fait une erreur, ça entraîne une rupture collective du jeu, poursuit Nicolas Sauerbrey. L’objectif d’Educ’Volley est donc de proposer aux enseignants d’EPS, qui ne sont pas fondamentalement des spécialistes du volley-ball, une méthodologie d’entrée dans l’activité fondée sur cette notion d’adaptation. Le but est que ce soit plus simple à enseigner et plus facile à jouer tout de suite. Quand on y réfléchit et qu’on adapte l’activité aux débutants, ce n’est pas si compliqué que ça, il faut se décaler un peu de l’activité classique pour faire quelque chose de plus simple et de plus abordable pour que les élèves prennent vite du plaisir à jouer".

Fruit d’une collaboration constructive entre des enseignants et des cadres techniques de la Fédération Française de Volley et s’appuyant sur une somme d’expériences menées sur le terrain au niveau fédéral, Educ’Volley a déjà commencé à être diffusé auprès des enseignants via les réseaux sociaux, il est depuis le début de l’année en libre téléchargement sur le site de la FFVolley. "Les retours que nous avons eus depuis les premières diffusions sont hyper positifs", note Nicolas Sauerbrey qui réfléchit à la meilleure manière de diffuser le document auprès des enseignants, ce qui passe sans doute par une collaboration avec les fédérations scolaires. "Au travers ce document collaboratif, nous souhaitons démontrer que l’enseignement du volley-ball peut être facilité, attractif, et poursuivre la démonstration qu’une adaptation ponctuelle de l’activité n’est en rien antinomique avec la représentation de la pratique plus traditionnelle. Ainsi, nous espérons que le volley-ball sera enseigné et pratiqué avec plus de plaisir, et que ses valeurs de partage et de solidarité seront appréciées à leur juste valeur", conclut Axelle Guiguet.

A lire aussi : Le Volley à l'Ecole