Accueil >>
HOME
08/07/2018
VNL : La France en argent
Dans une ambiance de feu au stade Pierre-Mauroy, l’équipe de France s’est inclinée dimanche soir en finale de la Volleyball Nations League face à une équipe russe trop puissante (25-22, 25-20, 25-23). Les Bleus terminent le tournoi sur une très belle médaille d’argent.
Les 10 164 spectateurs déchaînés du stade Pierre-Mauroy ont tout donné, les 11 joueurs de l’équipe de France qui se sont succédé sur le terrain aussi, mais les Bleus sont tombés dimanche soir sur une implacable machine russe - "un rouleau-compresseur" dira le capitaine Benjamin Toniutti - qui, jamais, ne s’est enrayée. Impressionnants la veille en demi-finale face au Brésil, les champions d’Europe en titre ont de nouveau récité leur volley surpuissant, et si les hommes de Laurent Tillie n’ont jamais abdiqué mentalement, ils n’ont pas réussi sur la durée à faire douter les partenaires d’un Maxim Mikhaylov inarrêtable (19 points, 74% en attaque, 3 aces et 2 blocs, MVP du tournoi) et du géant Dmitriy Muserskiy, exécuteur des basses œuvres russes au centre (12 points).

Chauffés à blanc par leurs supporters, les Bleus ont pourtant lancé leur match sur de bonnes bases avec un ace à 120 km/h d'Earvin Ngapeth (2-1), mais la réponse d'Egor Kliuka, à 126 km/h, refroidit leurs ardeurs, Artem Volvich et Muserskiy au centre, Kliuka et Mikhaylov en bout de filet, permettant aux Russes de se détacher (5-10) et de compter jusqu’à huit points d’avance (11-19). Grâce à une meilleure qualité de service et des attaques plus tranchées, les Français recollent à deux points (21-23), mais les Russes, très efficaces offensivement sur ce set initial (71%, 66% sur l'ensemble du match), plient cette première manche après 26 minutes de jeu (22-25).

Le scénario est quasiment identique dans la suivante avec quatre points de suite pour les champions d’Europe (3-6) qui creusent l’écart après deux aces signés Mikhaylov (4-10 puis 7-15). Les Bleus réagissent sous l’impulsion notamment de Jean Patry, entré en jeu et qui fait chavirer le stade sur une énorme manchette défensive croisée (12-17), ils reviennent à deux longueurs sur une série au service d'Antoine Brizard, lui aussi auteur d’une belle rentrée (17-19), puis à un point (20-21), mais comme au set précédent, les hommes de Sergei Shliapnikov, après un bloc de Muserskiy et un ace du capitaine Dmitry Volkov, parviennent à serrer le jeu pour prendre deux sets d’avance (20-25).

Beaucoup auraient alors baissé les bras, pas ces Bleus qui, sous la houlette de Ngapeth (16 points), de Kevin Le Roux (8 points) et de Thibault Rossard (6), s'accrochent et font la course en tête (8-6, 16-13). Les Russes recollent en entrée de money-time (20-20), Ngapeth sort un bloc décisif devant Mikhaylov (22-20), mais Muserskiy réplique d’un ace (22-22), avant une faute de Boyer qui donne une balle de match russe (23-24), immédiatement convertie par le passeur Dmitry Kovalev (23-25). Cette équipe russe était trop forte dimanche, cinq ans après sa dernière victoire en Ligue Mondiale, elle remporte la première édition de la Volleyball Nations League. Les Bleus font de très beaux dauphins, eux qui terminent médaillés pour la quatrième année consécutive après l’or en Ligue Mondiale en 2015 et 2017, le bronze en 2016. L'objectif sportif est rempli pour les hommes de Laurent Tillie qui auront en outre conquis les coeurs nordistes, et ça aussi, c'est une belle victoire...

Les réactions :

Laurent Tillie, entraîneur de l’équipe de France :
 "Pour le moment, cette médaille d’argent est amère, parce qu’on voulait bien faire, c’était merveilleux de voir ce public, on voulait regagner cette médaille d’or qu’on a gagnée deux fois. Certes, on aurait signé de suite pour arriver là, mais on pensait faire mieux. On aurait peut-être pu rester dans le match si on n’avait pas fait quelques petites fautes, mais ils sont plus forts, ils nous ont étouffés et ont joué à un niveau extraordinaire, on n’a pas réussi à les titiller".

Benjamin Toniutti, capitaine et passeur de l’équipe de France : "Franchement, c’était dur, parce qu’on n’a pas eu l’impression de forcément faire un non-match, mais on était tout le temps un cran derrière. Sur les deux premiers sets, ils font des séries de service qui leur permettent d’être cinq-six points devant, on revient sur les fins de set, mais face à cette équipe russe, c’est compliqué de jouer derrière, parce qu’ils envoient tellement au service que c’est dur de revenir. C’était compliqué de trouver des solutions, on avait l’impression que c’était un rouleau-compresseur. On s’est battus, on a essayé d’enflammer la salle, il y a eu des points spectaculaires, mais on était à chaque fois trois points derrière. C’est dur de perdre une finale à la maison, mais il faut retenir cette semaine et toute cette Volleyball Nations League. Encore une fois, la France est sur le podium, on est fiers de ce qu’on a fait, il ne faut pas mettre de côté les médailles, même si on voulait l’or, et ça va nous permettre de nous remettre encore plus au travail pour le Championnat du monde".

Kevin Le Roux, central de l’équipe de France :
"C’est dur de perdre 3-0, on est déçus, après, on n’a pas non plus été écrasés, on a réussi à s’accrocher, on a essayé de se battre jusqu’au bout. Si on gagne le troisième set, on ne sait pas ce qui peut se passer derrière. Chapeau à eux, parce qu’ils ont vraiment été plus forts. Le bilan est quand même positif, on voulait une finale, on a réussi à y aller, on ne l’a pas gagnée, certes, mais quand on voit notre parcours, c’est quand même pas mal, on a battu le Brésil, les Serbes, les Américains, on est plutôt agréablement surpris par ce qu’on a fait".

RÉSULTATS DES FINALES


Mercredi 4 juillet
18h00 Russie – Pologne 3-1 (25-18, 25-23, 22-25, 24-17)
20h45 France – Brésil 3-2 (22-25, 25-20, 21-25, 25-22, 15-13)
> La feuille de match
> Les photos

Jeudi 5 juillet
18h00 États-Unis – Pologne 3-0 (28-26, 25-17, 25-18)
20h45 Serbie – Brésil 0-3
 (16-25, 25-27, 19-25) 

Vendredi 6 Juillet
18h00 Russie - États–Unis 3-0 (25-22, 25-21, 25-21)
20h45 France – Serbie 3-0 (25-19, 25-18, 25-17)
> La feuille de match

Les photos


Samedi 7 juillet : demi-finales
14h00 France-Etats-Unis 3-2 (25-18, 25-17, 23-25, 25-23, 24-26, 15-13)
La feuille de match
Les photos
16h30 Russie-Brésil 3-0 (25-17, 25-18, 25-14) 

Dimanche 8 juillet
17h00 : Petite Finale : Brésil-Etats-Unis 0-3 (21-25, 26-28, 26-28)
20h45 Finale : France-Russie 3-0 (25-22, 25-20, 25-23)
> La feuille de match
> Les photos