Accueil >>
HOME
29/07/2018
Les Bleues ont assuré
Réunie depuis le 17 juillet à Vichy pour préparer les qualifications au Championnat d’Europe 2019, l’équipe de France féminine a dominé le Cameroun deux fois vendredi (3-1) et dimanche (3-0). Elle s’envole mardi pour la République tchèque où l’attendent trois nouvelles rencontres de préparation.
Après dix jours d’un stage intensif, à raison de deux entraînements par jour et de séances de musculation, les joueuses de l’équipe de France, désormais dirigées par Emile Rousseaux, entouré de Félix André et Laurent Delacourt, disputaient ce week-end leurs deux premières rencontres de préparation contre le Cameroun dans la salle de basket de la Jeanne d’Arc de Vichy, elles ont su ponctuer leur stage auvergnat par deux victoires, 3-1 vendredi (25-27, 25-20, 25-21, 25-18), 3-0 dimanche (25-19, 25-13, 25-19).

Pour le premier match, Emile Rousseaux avait aligné un six composé d’Oriane Amalric à la passe, de Christina Bauer et Pauline Martin au centre (remplacées ensuite par Isabelle Sager-Weider et Eva Elouga), de Juliette Fidon et Lisa Jeanpierre en réceptionneuses-attaquantes, d’Alexandra Dascalu en pointe (remplacée lors des deux derniers sets par Lucille Gicquel). Avec 54% de réussite offensive (63% pour Juliette Fidon, meilleure marqueuse tricolore du match avec 20 points) et malgré la bonne performance dans le camp camerounais de Bassoko Moma (26 points dont 8 aces), les Françaises, après la perte du premier set, ont livré "un très bon match" aux dires de leur entraîneur.

"Chaque fille peut avoir son importance dans l’équipe, personne ne se sent exclue"

Dimanche, ce dernier avait titularisé Nina Stojiljkovic à la passe et Helena Cazaute en réceptionneuse-attaquante, cette dernière en a profité pour sortir une belle prestation en attaque (19 points, à 65%) et les Bleues se sont cette fois imposées avec une marge plus importante, faisant preuve finalement d’une constance sur les deux rencontres qui a fait plaisir à Emile Rousseaux, qui dresse un bilan satisfaisant de ces deux rencontres jouées par une forte chaleur : "Ce n’est jamais évident de jouer des matchs comme ça pendant une période de stage. Vu le volume de travail effectué depuis dix jours, nous n’avions pas tout à fait la disponibilité optimale pour le jeu, mais j’ai vu de chouettes choses. J’ai trouvé que le premier match avait été très bon, le second, on a bien joué par moments, moins à la fin, mais je suis globalement satisfait".

Dans le détail, le technicien belge ajoute : "Je suis satisfait d’un certain nombre de choses : le jeu au centre et le jeu derrière les trois mètres ont été bons, la réception a été assez stable, j’ai vu une grande Amandine (Giardino) comme libero, j’ai aussi vu une bonne Oriane (Amalric) à la passe vendredi, Juliette Fidon a été très bien vendredi, aujourd’hui, Alex Dascalu a aussi bien tenu la route. C’est chouette de terminer ce stage sur un bon sentiment, sachant que j’ai fait tourner l’équipe, j’ai même fait jouer Pauline Martin comme réceptionneuse-attaquante. Malgré tous ces changements, les filles qui étaient sur le terrain se sont décarcassées pour montrer ce qu’elles savaient faire, elles ont maintenu un niveau constant, c’est très satisfaisant, ça renforce l’idée de groupe, chaque fille peut avoir son importance dans l’équipe, personne ne se sent exclue".

Après ces deux matchs, les joueuses bénéficient lundi d’un jour de repos, elles s’entraîneront tôt mardi matin, avant de quitter Vichy pour la République tchèque où les attendent trois nouvelles rencontres face à la sélection locale. Elles reviendront ensuite en France, à Belfort, pour un nouveau stage, puis le premier match du TQCE, le 15 août face au Danemark.