Accueil >>
HOME
Actualités FFVB
Voir tout
05/07/2018
VNL : Les Bleus visent le dernier carré
Victorieuse mercredi du Brésil (3-2), l’équipe de France retrouve le stade Pierre-Mauroy vendredi soir pour son deuxième match de poule des Finales de la Volleyball Nations League face à la Serbie. Une victoire (ou une défaite au tie-break) enverrait les Bleus en demi-finales samedi.
Au lendemain du coup d’envoi des Finales de la Volleyball Nations League dans un stade Pierre-Mauroy conquis, la journée de jeudi a apporté son lot d’enseignements, avec l’élimination dans la Poule B de la Pologne, dominée par la Russie mercredi et les Etats-Unis jeudi (3-0 à chaque fois), et la victoire dans la Poule A du Brésil sur la Serbie (3-0). Une victoire qui assure aux champions olympiques de disputer les demi-finales samedi et oblige la France à un bon résultat vendredi soir (20h45) face à la Serbie pour à son tour rejoindre le dernier carré.

Une victoire lui assurera la qualification, une défaite peut aussi suffire, à condition que les partenaires de Benjamin Toniutti prennent deux sets. Un revers tricolore 3-0 ou 3-1 sera en revanche synonyme de qualification serbe. Autant dire que pour les Bleus, rien n’est fait et qu’il leur faudra livrer une partie aussi sérieuse et intense que mercredi face aux Brésiliens pour rejoindre ces derniers, la Russie et les Etats-Unis en demi-finales. D’autant qu’en face, la Serbie de Nikola Grbic, au pied du mur, n’aura plus rien à perdre et devra lâcher les chevaux pour forcer son destin.

Une Serbie imprévisible

Interrogé après la victoire de la Seleçao jeudi soir, qu’il a suivie à la télévision depuis l’hôtel lillois de l’équipe de France, le sélectionneur Laurent Tillie se montre méfiant, conscient que les vainqueurs de la Ligue Mondiale 2016 peuvent montrer beaucoup mieux : "Sur ce match, c’est surtout l’équipe du Brésil qui joue bien et qui a étouffé la Serbie. J’ai trouvé les Serbes assez fébriles, ils n’ont pas tenu la distance, mais on connaît leur potentiel, on sait qu’ils ont capables d’avoir des passages fulgurants, c’est une équipe qui peut être très solide".

Une formation que l’équipe de France avait assez nettement battue lors de la phase de poules à Aix-en-Provence (3-0), mais qui, par la suite, avait relevé la tête pour décrocher sa qualification pour les Finales, preuve de la capacité de réaction de cette Serbie, que Laurent Tillie considère comme "l’équipe du présent et de l’avenir", tant elle regorge de joueurs de grand talent, comme les centraux Srecko Lisinac et Marko Podrascanin, le capitaine Marko Ivovic, le réceptionneur-attaquant Uros Kovacevic ou le pointu Aleksandar Atanasijevic. Les Bleus peuvent donc s’attendre à tout et ce sera à eux de s’adapter à ce que leur proposeront leurs adversaires : "La stratégie pour le match, nous l’avons déjà plus ou moins en tête, mais un match, c’est toujours un rapport de forces et il faudra voir comment eux jouent, et éventuellement s’adapter", confirme le sélectionneur.

Bref, pour passer l’obstacle et s’offrir un week-end en apothéose devant leur public samedi et dimanche, les vainqueurs de la Ligue Mondiale 2015 et 2017 (et médaillés de bronze en 2016) devront se montrer aussi combatifs qu’ils l’ont été face au Brésil, ils auront aussi besoin du soutien de leurs supporters qui, de leur propre aveu, leur ont permis mercredi de puiser dans leurs ressources pour renverser les champions olympiques. Aux armes !

RÉSULTATS ET PROGRAMME DES FINALES


Mercredi 4 juillet
18h00 Russie – Pologne 3-1 (25-18, 25-23, 22-25, 24-17)
20h45 France – Brésil 3-2 (22-25, 25-20, 21-25, 25-22, 15-13)
> La feuille de match
> Les photos

Jeudi 5 juillet
18h00 États-Unis – Pologne 3-0 (28-26, 25-17, 25-18)
20h45 Serbie – Brésil 0-3
 (16-25, 25-27, 19-25) 

Vendredi 6 Juillet
18h00 Russie - États–Unis
20h45 France – Serbie

Samedi 7 juillet
14h00 et 16h30 Demi-finales

Dimanche 7 juillet
17h00 : Petite Finale
20h45 Finale