Accueil >>
HOME
Actualités FFVB
Voir tout
06/07/2018
VNL : France-Etats-Unis en demi-finale !
Poussée par un public déchainé, l’équipe de France a remporté vendredi soir au stade Pierre-Mauroy son second match de poule des Finales de la Volleyball Nations League face à la Serbie (25-19, 25-18, 25-17). Première de sa poule, elle affronte les Etats-Unis samedi en demi-finale (14h).
Une journée parfaite à tous points de vue ! Quelques heures après la qualification de l’équipe de France de football pour les demi-finales de la Coupe du monde, les volleyeurs tricolores ont à leur tour assuré leur place dans le dernier carré d’une grande compétition internationale, la Volleyball Nations League, en battant la Serbie vendredi soir au stade Pierre-Mauroy.

Pour se qualifier, les Bleus, tombeurs mercredi du Brésil (3-2), avaient besoin de prendre deux sets aux vainqueurs de la Ligue Mondiale 2016, ils ont su s’éviter toute frayeur en remportant les deux premiers (25-19, 25-18). Et comme il était dit que le scénario serait parfait jusqu'au bout, ils ont plié
la rencontre en trois (25-17) et 1h12 sans faire tourner - "une décision collective" dira Laurent Tillie - , un élément capital dans la mesure où ils jouent dès samedi à 14h leur demi-finale face aux Etats-Unis.

Si la Serbie, battue la veille en trois sets par le Brésil (3-0), a réussi en début de match à inquiéter les hommes de Laurent Tillie (8-10), surtout par l’intermédiaire d’Uros Kovacevic (10 points), ces derniers ont su rapidement réagir, grâce notamment à une très grosse défense (mention spéciale à Jenia Grebennikov), mais également à une variété offensive savamment orchestrée par Benjamin Toniutti et à une qualité de service qu’on n’avait pas vue mercredi face au Brésil (10 aces en tout !).

Le premier set en poche, les partenaires d’Earvin Ngapeth (17 points, à 62% et 3 aces) et d’un Thibault Rossard devenu inarrêtable au fil du match (90% en attaque et 4 aces pour 13 points !) vont ensuite appuyer là où ça fait mal, en asphyxiant des Serbes dépassés par leur qualité offensive (69% de réussite sur l’ensemble du match), aux ailes (Stephen Boyer, 12 points à 77%) et au centre, où Nicolas Le Goff (8 points) et Kevin Le Roux (6 points) ont apporté puissance et précision.

A l’arrivée deux autres sets prestement bouclés devant un public du stade Pierre-Mauroy bruyant et déchaîné qui, grâce à cette deuxième victoire tricolore en deux matchs, va avoir droit à du rab d’équipe de France pendant tout le week-end. Qualifiés pour la quatrième fois consécutive pour les demi-finales de cette compétition (Ligue Mondiale jusqu’à l’année dernière, Volleyball Nations League désormais), les joueurs de Laurent Tillie vont jouer leur place en finale samedi face à une formation américaine qui, après avoir eu un jour de repos, s’est permis le luxe de faire tourner ce vendredi face à la Russie, puisqu’elle était assurée de sa qualification avant même de jouer. Un avantage pour les Etats-Unis ? "Le public va nous aider à surmonter la fatigue", a conclu Thibault Rossard au moment de filer sous la douche…

Les réactions :

Laurent Tillie, entraîneur de l’équipe de France :
 "Nous avions bien analysé leur jeu et nous avons réussi à les gêner et à les ralentir, nous avons très bien tenu en réception et bien su lire le passeur. Il n’y que Kovacevic qui nous a embêtés au début, après, on a réussi à le prendre et c’était réglé, ils ont laissé un peu filer. Nous avons réussi à écourter le match, c’était le but. Nous avons hésité à faire tourner après le deuxième set, mais les joueurs ont préféré rester, c’était une décision collective".

Nicolas Le Goff, central de l’équipe de France : "Nous avions à cœur d’aller chercher notre qualification pour les demi-finales, nous avions aussi à cœur d’être appliqués dès le début. On savait qu’il nous fallait deux sets et on ne voulait ensuite pas trop faire traîner le match parce qu’on savait que s’il y avait qualification, on jouait samedi à 14h. Il fallait bien rentrer dans le match, on a su le faire, on a mené de bout en bout, c’était parfait".

Benjamin Toniutti, passeur et capitaine de l’équipe de France : "On a vraiment fait un bon match, ce n’était pas facile, parce qu’il y avait quand même une bonne pression ce soir, on pouvait rentrer à la maison. L’équipe de Serbie nous a posé beaucoup de problèmes sur la première partie du match, mais quand on a commencé à développer notre jeu, ils ont plongé un peu. On a eu une grosse qualité de service qui nous avait un peu manqué contre le Brésil, tous, on a augmenté notre niveau de jeu, même s’il faut reconnaître que le Brésil nous a mis beaucoup plus de pression".

Thibault Rossard, réceptionneur-attaquant de l’équipe de France : "C’est un bon match de toute l’équipe, nous avons bien débuté contre une équipe serbe qui était un peu en perte de confiance après son match face au Brésil, on a ensuite bien appuyé, on est montés en puissance au service. On a été bien poussés par le public et on a été en réussite sur pas mal d’actions. Maintenant, on va essayer de récupérer parce qu’on rejoue à 14h demain, le public va nous aider à surmonter la fatigue".

RÉSULTATS ET PROGRAMME DES FINALES


Mercredi 4 juillet
18h00 Russie – Pologne 3-1 (25-18, 25-23, 22-25, 24-17)
20h45 France – Brésil 3-2 (22-25, 25-20, 21-25, 25-22, 15-13)
> La feuille de match
> Les photos

Jeudi 5 juillet
18h00 États-Unis – Pologne 3-0 (28-26, 25-17, 25-18)
20h45 Serbie – Brésil 0-3
 (16-25, 25-27, 19-25) 

Vendredi 6 Juillet
18h00 Russie - États–Unis 3-0 (25-22, 25-21, 25-21)
20h45 France – Serbie 3-0 (25-19, 25-18, 25-17)
> La feuille de match

Les photos


Samedi 7 juillet : demi-finales
14h00 France-Etats-Unis
16h30 Russie-Brésil

Dimanche 8 juillet
17h00 : Petite Finale
20h45 Finale