Accueil >>
HOME
02/09/2018
Euro U19 (F) - La France s'incline contre la Russie
Victorieuse du premier set, les Juniores ont ensuite subi la loi des Russes et concèdent une deuxième défaite au Championnat d'Europe des moins de 19 ans (25-23, 20-25, 21-25, 12-25).
Battue par la Slovaquie en quatre manches samedi pour son entrée en lice au Championnat d'Europe féminin U19 organisé en Albanie, l'équipe de France a concédé une deuxième défaite ce dimanche, face à la redoutable sélection russe. Opposées à un adversaire supérieur sur le papier, les Françaises ont mis du coeur et réussi à prendre un set, contrairement à la Serbie (battue 3-0 par la Russie samedi), mais les Juniores ont fini par fatiguer face à l'impact physique de leur adversaire.

Dans la première manche, les Françaises prouvent qu'elles ont bien digéré leur revers de la veille en tenant la dragée haute aux Russes dans tous les secteurs de jeu. Le score reste serré et aucune des deux équipes ne parvient à prendre plus de trois longueurs d'avance. Les Juniores sont clairement au niveau de leurs prestigieuses adversaires, championnes d'Europe des moins de 18 ans en 2017, et montrent même davantage de sang froid dans le money time, ce qui leur permet de basculer en tête (25-23).

Petit à petit, les Russes vont néanmoins prendre l'ascendant sur la partie, en se montrant de plus en plus présentes au bloc, leur arme fatale. Le deuxième set est ainsi parfaitement maîtrisé par la Russie, qui revient au score sans trembler (20-25). La troisième manche laissera en revanche des regrets aux Françaises, qui mènent de quatre points (20-16) avant de voir la Russie revenir en trombe (21-25). Les Juniores ne s'en remettront pas : la Russie déroule dans la quatrième manche et remporte la partie (12-25).

Seule équipe avec deux défaites au compteur après deux journées dans la poule II, la France occupe la sixième et dernière place, mais tout reste ouvert dans ce groupe, après les victoires de la Turquie sur la Slovaquie (3-0) et de la Serbie sur l'Allemagne (3-1) plus tôt dans la journée, et alors que toutes les nations ont encore trois matchs à disputer.
 Les joueuses de Philippe Salvan pourraient même complètement se relancer en battant la Serbie lundi soir (20h).

Philippe Salvan, entraîneur de l'équipe de France : "On est forcément frustrés en sortant de ce match, parce qu'on a tenu tête aux Russes et que ça signifie qu'on a pratiqué du bon volley, mais quand tu as l'opportunité de mener deux sets à un contre une équipe de ce niveau, il faut la saisir. On s'est ouvert la porte pour mener deux sets à un, mais on n'a pas su la refermer. On avait mis énormément d'énergie pour arriver dans cette situation favorable, on n'a pas réussi à mettre ce supplément d'âme qui nous aurait permis de croire à un exploit. Au très haut niveau, pour réaliser un exploit, il faut toujours en mettre davantage, repousser encore et encore ses limites. Maintenant, on est en sursis, on sait qu'on a besoin d'au moins deux victoires pour continuer la compétition, et il nous reste trois matchs. J'ai dit aux filles qu'il fallait garder présente cette frustration de ne pas avoir réussi à mener 2-1 face aux Russes, afin de la faire ressortir contre les trois adversaires qui nous restent (Serbie, Allemagne et Turquie). On a encore l'opportunité de se battre pour les places 5 à 8 de cet Euro, donc on ne doit rien lâcher !"