Accueil >>
HOME
(Miniature)  CM 2018 : Les Bleus  veulent trois points
(c) Julien Crosnier/FFVolley
17/09/2018
CM 2018 : Les Bleus veulent trois points
Auteur A.C., à Roussé
Battue dimanche par les Pays-Bas (3-2), l’équipe de France dispute mardi soir à Roussé son dernier match de la poule B face au Canada avec l’objectif de gagner, les trois points à la clé, pour terminer troisième et aborder de la meilleure façon possible la seconde phase, sans doute en Bulgarie.
Lundi sans match à Roussé pour l’équipe de France qui a eu une journée pour essayer de digérer sa défaite renversante de la veille face aux Pays-Bas, une défaite qui a forcément atteint le groupe de Laurent Tillie. "Ce n’était pas facile de trouver le sommeil, on s’est tous refait le match dans la tête, en pensant à tout ce qu’on avait raté, à tout ce qu’on aurait mieux pu faire. Cette défaite n’est pas digérée complètement, ce qui va nous faire digérer, c’est de faire un bon match et surtout de gagner contre le Canada", expliquait ainsi le gaucher Thibault Rossard en faisant ses étirements à l’issue de la séance d’entraînement du jour.

A ses côtés, les traits un peu tirés par la fatigue, Laurent Tillie tentait d’analyser les raisons pour lesquelles ses joueurs, après avoir mené de deux sets face aux Pays-Bas puis 10-5 dans le quatrième set, n’avaient pas réussi à conclure, mettant surtout en avant l’aspect mental : "On a du mal à vivre en favoris, on se met de la pression parce qu’on veut trop bien faire et on a du mal à se libérer de cette pression. Sur le terrain, on a moins de patience, et du coup, on voit des gestes d’impatience et de la frustration qui en amène encore plus".

"Nous sommes tous au même niveau"

Les remèdes à ces maux ? Ils sont beaucoup passés par les mots, que se sont échangés les joueurs dimanche soir en rentrant à leur hôtel, puis avec le staff lundi en fin de matinée. "C’était très positif, une discussion ouverte et constructive. On a discuté entre nous de cette frustration et de la façon dont on peut s’améliorer dans la communication, de comment on peut tenir quand ça va moins bien, c’était plutôt une thérapie de groupe", commentait après la séance de lundi l’entraîneur des Bleus, tandis que Thibault Rossard confirmait : "On a parlé entre nous pour essayer de changer notre attitude, pour être un peu plus guerriers sur le terrain".

Car s’ils veulent aller loin dans cette compétition, ce qui n’est absolument pas compromis, les Français doivent effectivement retrouver les vertus mentales, faites d’insouciance, de sourires et d’énergie communicative, qui, ces dernières années, les ont fait beaucoup gagner. L'objectif de leur ultime match de poule face au Canada ?
 Prendre trois points (victoire 3-0 ou 3-1), ce qui leur offrirait la troisième place de la poule B et leur permettrait, nantis de 11 points, d'aborder la deuxième phase (à Varna en cas de troisième place) avec des chances intactes de se hisser au Final Six de Turin.
 

Reste qu'il faudra battre cette équipe canadienne, dirigée par Stéphane Antiga, qui, ces dernières années, ne cesse de progresser (troisième de la Ligue Mondiale en 2017), s’appuyant sur un noyau dur (Perrin, Hoag, Jansen Vandoorn, Vigrass et le jeune pointu Vernon) et un jeu puissant qui lui permettent de poser des problèmes à n’importe quel adversaire, comme elle a réussi à le faire face aux Pays-Bas en ouverture de la compétition (victoire 3-0), moins lundi soir face au Brésil (défaite 3-1) à cause d'un service déficient qui faisait dire à son entraîneur français : "Il va falloir qu'on retrouve urgemment notre service si on veut inquiéter la France qui, si elle n'a pas été très constante depuis le début de la compétition, fait selon moi toujours partie des favoris du Championnat du monde". Un statut que relativise de son côté Laurent Tillie : "De toute façon, on voit que sur ce Championnat du monde, n’importe quelle équipe peut battre n’importe quelle équipe, il n’y a pas de grandes et de petites équipes, nous sommes tous au même niveau". L’heure est en tout cas venue pour ses joueurs de montrer qu’ils sont capables de continuer à rêver en grand sur ce Championnat du monde italo-bulgare.
 
 
 
PROGRAMME et RESULTATS


POULE B A ROUSSÉ (BULGARIE)

HEURES FRANCAISES

12/09/18
13h00 FRANCE / CHINE 3-0 (25-20, 25-21, 25-17)
>
 
La feuille de match
> 
Les photos


16h00 PAYS-BAS / CANADA 0-3 (15-25, 23-25, 18-25)
19h30 BRESIL / EGYPTE 3-0 (25-17, 25-22, 25-20)


13/09/18
16h00 EGYPTE / CANADA 0-3 (25-27, 28-30, 19-25)
19h30 BRESIL / FRANCE 3-2 (25-20, 25-20, 21-25, 25-23, 15-12)
>
La feuille de match
>
Les photos

14/09/18 
16h00 CHINE / PAYS-BAS 1-3 (21-25, 13-25, 25-23, 13-25)
19h30 FRANCE / EGYPTE 3-0 (25-22, 25-23, 25-16)
> L
a feuille de match
>
 
Les photos

15/09/18
16h00 CANADA / CHINE 3-1 (25-22, 25-19, 21-25, 25-23)
19h30 PAYS-BAS / BRESIL 3-1 (21-25, 25-20, 25-20, 25-21)

16/09/18
16h00 CHINE / EGYPTE 1-3 (26-28, 24-26, 25-17, 21-25)
19h30 PAYS-BAS / FRANCE  3-2 (23-25, 19-25, 25-21, 25-23, 15-13)
>
La feuille de match
>
Les photos

17/09/18
16h00 EGYPTE / PAYS-BAS 1-3 (18-25, 21-25, 25-23, 16-25) 
19h30 BRESIL / CANADA 3-1 (25-22, 19-25, 25-23, 25-18)

18/09/18
16h00 CHINE / BRESIL 0-3 (21-25, 22-25, 17-25)
19h30 CANADA / FRANCE
 

DIFFUSION SUR LA CHAINE L'EQUIPE


Diffusion des matchs de l'Equipe de France en direct
 





LE GROUPE FRANCE


2 - 
GREBENNIKOV Jénia - Libero - 13/08/90 - TRENTO (ITA)

4 - PATRY Jean - Pointu - 27/12/96 - MONTPELLIER VOLLEY UC (FRA)

6 - TONIUTTI Benjamin - Passeur - 30/10/89 - ZAKSA KEDZIERZYN-KOZLE (POL)
7. 
TILLIE Kevin Récep/Attaquant 02/11/90 PEKIN (CHI)
8 - 
LYNEEL Julien - Récep/Attaquant - 15/04/90 - JASTRZĘBSKI WĘGIEL (POL)
9 - 
NGAPETH Earvin - Récep/Attaquant - 12/02/91 - KAZAN (RUS)
10 - 
LE ROUX Kévin - Central - 11/05/89 - SADA CRUSEIRO (BRE)
11 - 
BRIZARD Antoine - Passeur - 22/05/94 AZS POLITECHNIKA WARSZAWSKA (POL)
12 - 
BOYER Stephen - Pointu - 10/04/96 - VÉRONE (ITA)
14 - 
LE GOFF Nicolas - Central - 15/02/92 -  TOP VOLLEY LATINA (ITA)
15 -
MOUIEL Jeremie Libéro 04/05/95 AS CANNES
16- 
BULTOR Daryl- Central - 17/11/1995 - ARAGO SETE
18 - 
ROSSARD Thibault - Récep/Attaquant - 28/08/93 - RESOVIA RZESZOW (POL)
21 - 
CHINENYEZE Barthelemy - Central - 28/02/98 TOURS VB (FRA)

STAFF


Entraîneur : 
Laurent TILLIE
Entraîneur adjoint : 
Cédric ENARD
Entraîneur adjoint : 
Vincent PICHETTE
Manager : 
Arnaud JOSSERAND
Docteur :  
Eric VERDONCK
Kinésithérapeute:  
Jean-Paul ANDREA
Préparateur physique : 
Olivier MAURELLI
Statisticien : 
Paolo PERRONE

 

INFOS UTILES 


>> Site officiel de la compétition
 
>> Téléchargez le Dossier de Presse (MàJ - 17 sept)

               

 POULES

 

 


 

FORMULE SPORTIVE

 

1ère phase de poule 12-18 septembre


7 jours de compétition
équipes classées 1 à 4 qualifiées
équipes classées 5 et 6 éliminées

Poule A (à Florence) : Italie, Argentine, Japon, Belgique, Slovénie, Rép.Dominicaine
Poule B (à Ruse) : Brésil, Canada, France, Égypte, Chine, Pays-Bas
Poule C (à Bari) : États-Unis, Russie, Serbie, Australie, Tunisie, Cameroun
Poule D (à Varna) : Bulgarie, Pologne, Iran, Cuba, Finlande, Porto Rico
 

2ème phase de poule 21-23 septembre


3 jours de compétition
Les 1ers de chaque poule et les deux meilleurs 2èmes sont qualifiés

Poule E (à Milan) : A1 / B2 / C3 / D4
Poule F (à Bologne) : B1 / A2 / A3 / 4C
Poule G (à Sofia) : C1 / D2 / D3 / B4
Poule H (à Varna) : D1 / C2 / B3 / A4

 

3ème phase de poules 26-28 septembre


3 jours de compétition
Les deux meilleurs de chaque poule sont qualifiés pour les demi-finales

Poule I (à Turin) : Tirage au sort > 1er E/F + 1er G/H + le meilleur deuxième de la 2ème phase
Poule J (à Turin) : Tirage au sort > 1er E/F + 1er G/H + le 2ème meilleur deuxième de la 2ème phase
 

Demi-finales 29 septembre

 

Finales : 30 septembre