Accueil >>
HOME
(Miniature) EuroVolley 2019 : Venez Vibrez Volley !
Crédit : JM Hervio
20/12/2018
EuroVolley 2019 : Venez Vibrez Volley !
La Maison du sport français a accueilli le 20 décembre la conférence de presse de présentation de l’EuroVolley 2019 masculin, qui aura lieu du 12 au 29 septembre dans quatre pays, France, Slovénie, Pays-Bas et Belgique. Une compétition, à laquelle participeront 24 pays et dont la billetterie est ouverte depuis mercredi.
Venez Vibrez Volley ! Tel est le slogan français de l’EuroVolley 2019 masculin, dont la présentation officielle a eu lieu ce jeudi 20 décembre au sein de la Maison du sport français, à Paris, en présence de Roxana Maracineanu, ministre des Sports, de Denis Masseglia, président du comité national olympique et sportif français, d’Eric Tanguy, président de la Fédération française de volley, d’Ozkan Mutlugil, vice-président de la CEV (la Fédération européenne de volley), de Loïc Duroselle, directeur général du comité d’organisation, de Laurent Tillie, sélectionneur de l’équipe de France, et de Barthélémy Chinenyeze, central de cette même équipe de France.

Cet EuroVolley 2019, qui aura lieu du 12 au 29 septembre, sera doublement marqué du sceau de la nouveauté, puisque pour la première fois, en 70 ans d’histoire, la phase finale se disputera dans quatre pays et neuf villes, la France (Montpellier, Nantes et Paris), la Slovénie (Ljubljana), les Pays-Bas (Amsterdam, Rotterdam et Apeldoorn) et la Belgique (Bruxelles et Anvers), tandis que la participation passe de 16 à 24 équipes, ce qui explique en partie cette co-organisation à quatre. Chaque pays accueillera une poule (15 matchs), deux huitièmes et un quart de finale, tandis que la Slovénie aura en plus une demi-finale, l’autre demi-finale, la finale pour la troisième place et la finale ayant lieu en France.

La totalité des 24 pays participant à la compétition continentale sera connue le 10 janvier, à l’issue de la phase de qualifications, sachant que sont déjà qualifiés, outre les quatre pays organisateurs, la Russie championne d’Europe en titre, l’Allemagne, la Serbie, l’Italie, la Bulgarie, la République tchèque, la Pologne, la Turquie, la Roumanie, la Grèce et l’Estonie. Le tirage au sort de la phase de poules aura lieu le 16 janvier à Bruxelles. La formule sportive est simple : quatre poules de six équipes, dont les quatre premiers se qualifient pour des huitièmes de finale croisés, point de départ de la phase à élimination directe qui s’achèvera par la finale le dimanche 29 septembre à l’AccorHotels Arena de Paris.

La France accueillera la poule des Bleus à la Sud de France Arena de Montpellier (12-18 septembre), deux huitièmes et un quart de finale au Hall XXL de Nantes (21-24 septembre), une demi-finale et les deux finales à l’AccorHotels Arena de Paris (27-28-29 septembre).

La billetterie de l’événement, officiellement ouverte depuis le mercredi 19 décembre à 12h dans les quatre pays organisateurs, se déroule en deux phases : une première de commercialisation de packs jusqu’au mois de mars, date à laquelle débutera la vente de billets à l’unité. L’objectif des organisateurs en termes de billetterie est de faire de l’EuroVolley 2019 un rendez-vous populaire, accessible à tous, notamment à la famille du volley, et de livrer un événement de haute qualité. Pour la FFVolley, comme l’a rappelé son président Eric Tanguy, il doit aussi contribuer à faire la promotion du volley, particulièrement auprès des plus jeunes, d’où l’opération récemment lancée par la Fédération, L’Année du Volley, dont l’objectif est d’encourager les structures sportives et éducatives en France à développer des projets autour de la discipline.

Les réactions :

Roxana Maracineanu, ministre des Sports :
  "Je suis pleinement heureuse que la France accueille l’EuroVolley 2019. C’est une reconnaissance supplémentaire de notre longue tradition d’accueil des événements sportifs en France et de notre savoir-faire, dont le point d’orgue sera les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Je suis fière d’être là, au premier pas du lancement de cette compétition."

Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français : "C’est un vrai plaisir d’accueillir dans la Maison du sport français un des grands événements de l’année 2019, c’est important de souligner la volonté de notre pays de s’inscrire dans cette dynamique d’organisation et d’avancer ensemble. Le volley a fait ce qu’il fallait pour montrer qu’on pouvait compter sur lui en matière d’excellence, je suis certain que l’équipe de France saura être à la hauteur de l’événement."

Ozkan Mutlugil, vice-président de la CEV : "Il y a deux ans, nous avons décidé d'organiser cet EuroVolley 2019 dans quatre pays d’Europe, parce que la compétition passe de 16 à 24 équipes, je voudrais remercier la France d'accueillir cet événement de très haut niveau, la Confédération européenne étant aujourd'hui la plus performante au monde".

Eric Tanguy, président de la FFVolley : "La France n’avait pas organisé d’événement de cette envergure depuis très très longtemps, il était temps, alors que tous les autres sports l’ont fait, que le volley accueille un grand événement. C’est un excellent moyen de mettre un coup de projecteur sur notre discipline, mais aussi sur notre équipe de France qui mérite d’avoir cette compétition devant son public, vu son parcours depuis quelques années."

Laurent Tillie, sélectionneur de l’équipe de France : "Quand on voit les handballeuses dimanche, vivement que ce soit notre tour dans neuf mois ! Nous espérons nous aussi être là-haut sur la plus belle marche, avec un bon public. Pour nous, cet EuroVolley 2019 est l’occasion de faire parler de notre sport et de notre équipe de France, mais aussi de s’inscrire dans une grande ligne droite qui va jusqu’à Paris 2024. L’EuroVolley est une étape fantastique, vraiment très importante pour faire partager notre sport et nos ambitions".

Barthélémy Chinenyeze, central de l’équipe de France : "On se bat toute l’année pour faire partie de l’équipe de France, ce sera mon premier objectif, le second sera de performer sur cet EuroVolley, c’est super important pour notre sport, on veut montrer à tout le monde que le volley est un grand sport en France."