Accueil >>
HOME
(Miniature) VNL: Les Bleus brillent à la maison
Photo: FIVB
14/06/2019
VNL: Les Bleus brillent à la maison
Devant son public, l’équipe de France a bien entamé son troisième week-end de Volleyball Nations League, à Cannes. Les Bleus ont pris le meilleur sur l’Allemagne (24-26, 25-20, 25-19, 25-20), au Palais des Victoires, avant de retrouver l’Argentine samedi soir (20h).
Après la Serbie (Novi Sad) et la Chine (Ningbo), les Bleus ont retrouvé avec plaisir le sol français, et plus précisément Cannes. Dans une ville que leur sélectionneur connaît bien, les hommes de Laurent Tillie ont débuté leur troisième week-end de Volleyball Nations League par un nouveau succès, le sixième en sept rencontres, décroché aux dépens de l’Allemagne (24-26, 25-20, 25-19, 25-20). Le tout devant le public du Palais des Victoires, dans une soirée qui avait été bien lancée par une belle Marseillaise a cappella

Laissés au repos lors deux premiers week-ends de compétition, en prévision des échéances à venir, Benjamin Toniutti, Earvin Ngapeth et Kévin Le Roux ont fait leurs débuts dans cette VNL 2019, titulaires aux côtés de Kévin Tillie, Nicolas Le Goff, Stephen Boyer et Jenia Grebennikov. Et sans surprise, c’est un joueur plus "chaud", Tillie, qui montre la voie dans ce début de rencontre (6-4), avec 5 points dans le premier set pour le réceptionneur-attaquant, et 14 au total (meilleur marqueur tricolore). Après une grosse défense collective, Stephen Boyer s’invite à la fête (8-5), et le pointu tricolore est très bien servi en début de match par un Toniutti qui l’envoie souvent dans les airs (14-11). Mais le bloc adverse monte en puissance, et l’Allemagne revient au score (17-17), jusqu’à rafler le premier set quand Brehme s’oppose à l’attaque de Tillie (24-26).

Les Bleus ne se laissent pas abattre, et notamment Tillie, qui creuse un premier écart sur une feuille morte (6-1). Ngapeth en profite pour lâcher son épaule en attaque dans la foulée, pour se faire plaisir (8-2). L’avance tricolore monte vite jusqu’à sept points (11-4), ce qui permet de voir venir malgré la tentative de come-back des Allemands (21-19). Quelques fautes au service aident bien les Français, qui recollent à une manche partout quand Ngapeth trouve les mains du bloqueur (25-20).

Après deux sets disputés, les "revenants" Toniutti, Ngapeth et Le Roux ont gagné le droit de souffler, et Laurent Tillie lance à leurs places Antoine Brizart, Trevor Clevenot et Barthélémy Chinenyeze. Cela ne se ressent pas dans le jeu. Le Goff au bloc (8-5) et Boyer dans le même exercice permettent aux Bleus de creuser l’écart (13-8). Le sélectionneur poursuit son turnover, et Julien Lyneel, à peine entré en jeu, se signale par une belle défense (18-11). Une attaque au centre de Chinenyeze offre des balles de set aux Tricolores, qui n’en auront besoin que d’une (25-19).

Jean Patry fait son entrée dans la quatrième manche, imité par Daryl Bultor un peu plus tard, mais c’est Clevenot qui s’occupe de tout : bloc, service flottant, ace, et les Bleus virent encore en tête (10-7). La machine tricolore continue de bien tourner, Patry alimente la marque (21-17), et la victoire sera au bout (25-20). "On a fait jouer tout le monde, on a gardé le même niveau. C’est très intéressant", a réagi Laurent Tillie, satisfait. Rendez-vous samedi soir, même endroit même heure (20h), face à l’Argentine, qui a été battue un peu plus tôt dans la journée par les Etats-Unis (3-1). "Une équipe qui va nous énerver, nous faire des feintes, à droite, à gauche", prévient le sélectionneur.



Réaction de Laurent Tillie, sélectionneur de l'Equipe de France
"Je suis satisfait du rythme et de l'assurance que l'on a repris après la perte du premier set. On a réussi à varier le jeu, faire jouer tout le monde et à garder le même niveau.
Tout le monde a bien joué. L'idée c'est vraiment de donner du temps de jeu à tout le monde pour donner du rythme aux arrivants et garder celui de ceux qui sont là depuis tout le début"


Réaction de Trévor Clévenot, réceptionneur-attaquant de l’équipe de France
"On savait que le premier set allait être compliqué, il y a des gars qui reviennent, du rythme à trouver, donc la perte du premier set est presque "normale". Derrière on a stabilisé, ça s'est ressenti, on a retrouvé du rythme, donc une bonne victoire 3/1.
Face à l'Argentine il va falloir s'adapter car ce n'est pas du tout le même jeu que les Allemands."



 

PROGRAMME DES POULES


Week-End 1
31 Mai au 2 Juin 2019 - Novi Sad (SERBIE)


31/05/19 20h00
FRANCE / RUSSIE 3-1 (25-19, 25-22, 20-25, 25-23)
> La  feuille de match
> Les photos

01/06/19 19h00
SERBIE / FRANCE 1-3 (12-25, 22-25, 25-20, 20-25)
> La feuille de match
> les photos 

02/06/19 16h00
JAPON / FRANCE 1-3 (22-25, 27-25, 19-25, 15-25)
> La feuille de match
> Les photos


Week-End 2 
7 au 9 juin 2019 - Ningbo (CHINE)


07/06/19 10h00
FRANCE / POLOGNE 3-1 (28-26, 25-23, 24-26, 25-20)
> La feuille de match
> Les photos

08/06/19 13h30 
CHINE / FRANCE 0-3 (16-25, 23-25, 20-25)
> La feuille de match
> Les photos

09/06/19 10h00
BULGARIE / FRANCE 3-2 (18-25, 23-25, 25-21, 25-23, 15-11)
> La feuille de match
> Les photos

Week-end 3
14 au 16 juin 2019 - Cannes (FRANCE)

14/06/19 - 20h00

FRANCE / ALLEMAGNE 3-1 (24-26, 25-20, 25-19, 25-20)

> La feuille de match

> Les photos


15/06/19 - 20h00
FRANCE / ARGENTINE

16/06/19 17h00
FRANCE / ETATS-UNIS


Week-end 4 
21 au 23 juin 2019 - ARDABIL (IRAN)


21/06/19 13H00
FRANCE / AUSTRALIE

22/06/19 13H00
FRANCE / PORTUGAL

23/06/19 16h00
IRAN / FRANCE

Week-end 5
28 au 30 juin 2019 - Brasilia (BRESIL)


29/06/19 01h00
BRESIL / FRANCE

29/06/19 22h00
FRANCE / ITALIE

30/06/19 21h00
CANADA / FRANCE  



FORMULE SPORTIVE

 
PHASE DE POULE

* 16 équipes : 

  • 12 équipes protégées : Brésil, Etats-Unis, Italie, Chine, France, Serbie, Argentine, Iran, Pologne, Allemagne, Japon, Russie

  • 4 équipes challengers : Australie, Canada, Bulgarie, Portugal


* 20 poules de 4 matchs chacune
* Toutes les équipes se rencontrent au moins une fois
* 15 matchs par équipe (5 poules de 3 matchs par équipe) * 120 matchs joués


QUALIFICATION AU FINAL 6

Le pays hôte est directement qualifié pour le FInal 6. Puis les 5 équipes les mieux classées à l’issue de la phase de poules sont qualifiées

 

 

BILLETTERIE

 

 


 

LE GROUPE FRANCE

 

1. AGUENIER Jonas - Central - 28/04/92 - SPOLETO (ITA)
2. GREBENNIKOV Jenia - Libéro - 13/08/90 - TRENTO (ITA)
4. PATRY Jean - Pointu - 27/12/96 - MONTPELLIER (FRA)
5. CORRE Raphael - Passeur - 21/11/89 CANNES (FRA)
6. TONIUTTI Benjamin - Passeur - 30/10/89 - KEDZIERZYN-KOZLE (POL)
7. TILLIE Kevin - Récep/Attaquant - 02/11/90 - MODÈNE (ITA)
8. LYNEEL Julien- Récep/Attaquant - 15/04/90 - JASTRZĘBSKI (POL)
9. NGAPETH Earvin - Récep/Attaquant - 12/02/91 - KAZAN (RUS)
10. LE ROUX Kevin - Central - 11/05/89 - BELO HORIZONTE (BRA)
11. BRIZARD Antoine - Passeur - 22/05/94 - VARSOVIE (POL)
12. BOYER Stephen - Pointu - 10/04/96 - VÉRONE (ITA)
14. LE GOFF Nicolas - Central - 15/02/92 - BERLIN (GER)
16. BULTOR Daryl - Central - 17/11/95 - SÈTE (FRA)
17. CLEVENOT Trévor - Récep/Attaquant - 28/06/94 - MILAN (ITA)
18. ROSSARD Thibault - Récep/Attaquant - 28/08/93 - RZESZOW (POL)
19. LOUATI Yacine - Récep/Attaquant - 04/03/92 - PADOUE (ITA)
20. ROSSARD Nicolas - Libéro - 23/05/90 - BERLIN (GER)
21. CHINENYEZE Barthelemy - Central - 28/02/98 - TOURS (FRA)
23. CARLE Thimothée - Récep/Attaquant - 30/11/95 - AJACCIO (FRA)

Le staff :

Entraineur : Laurent TILLIE
Entraineur adjoint : Arnaud JOSSERAND
Entraineur adjoint : Cédric ENARD
Manager : Pascal FOUSSARD
Préparateur Physique : Olivier MAURELLI
Médecin : Josselin LAFFOND
Kinésithérapeute : Jean-Paul ANDREA
Statisticien : Paolo PERRONE



INFORMATIONS PRESSE



S'accréditer  


>
 site officiel de la compétition :
www.volleyball.world