Accueil >>
HOME
11/06/2018
Earvin Ngapeth : « A Lille, on aura besoin de tout le monde »
Auteur d’un set et demi flamboyant samedi contre l’Argentine, Earvin Ngapeth a remis ça dimanche à Aix contre la Serbie (victoire des Bleus 3-0 en VNL), décisif au service (3 aces), au contre (3 blocs) et en attaque (10 points). Affûté physiquement, le n°9 des Bleus savoure cette bonne période personnelle et collective.
Laurent Tillie avait parlé de "symphonie" à propos du match de samedi face à l’Argentine, que dire de celui contre la Serbie, remporté en trois sets ?
On a bien préparé ce match, on voulait vraiment faire du bon volley et un gros match contre la Serbie, on a pu développer notre jeu rapidement et on a pris l’ascendant psychologique sur eux dès le début du match. En plus, il y avait du monde dans la salle, on est contents.

Etait-ce important de marquer le coup contre un rival potentiel pour les Finales à Lille Métropole et au prochain Championnat du monde ?
Oui, c’est sûr que c’est important, c’était le premier vrai gros test où on était au complet, on avait à cœur de voir où on en était contre une grosse équipe, c’est bien d’avoir gagné.

Vous les avez notamment largemement dominés au bloc, pourtant une de leurs spécialités…
Oui, c’est sûr qu’on les a dominés du début à la fin du match. Après, je ne sais pas où ils en sont dans leur préparation, je crois qu’ils avaient pas mal de joueurs qui n’étaient arrivés que cette semaine, ça joue forcément. Mais c’est important de les avoir dominés, et tout simplement de gagner, qu’on joue contre la Corée ou contre les Serbes.

La semaine prochaine, nouveau gros tournoi en Bulgarie (matchs contre la Bulgarie, le Brésil et le Canada) puis le week-end suivant, dernier week-end de poule "chez vous", à Modène, comment voyez-vous ces deux rendez-vous ?
C’est clair qu’à Varna, ça va être un gros tournoi, c’est toujours sympa de jouer le Brésil, ça va être trois gros matchs. Ensuite, Modène, le hasard fait bien les choses, je suis très content, d’y retourner j’ai hâte d’y être, ça va être une belle fête et un super beau moment pour moi, surtout qu’on joue trois grosses équipes (Russie, Italie, Etats-Unis). On continue la route pour aller jusqu’aux Finales et y arriver en pleine forme.

A titre personnel, on vous sent affûté physiquement et techniquement, votre pige de fin de saison au Qatar semble vous avoir fait du bien…
Oui, c’était important d'y aller pour garder du ballon et un bon niveau physique, parce que quand on arrive en équipe de France, les matchs commencent direct, tu n’as pas trop le temps de te remettre dans le coup, donc oui, ça m’a fait du bien de jouer là-bas. Physiquement je me sens bien, je suis bien dans la tête, le groupe est génial et quand on arrive à développer un bon jeu, c’est encore mieux.

Physiquement, le turn-over pratiqué pour Laurent Tillie vous fait-il du bien ?
Oui, mais au-delà de ça, c’est important parce qu’on sait qu’à Lille, on aura besoin de tout le monde, donc c’est positif que tous les joueurs arrivent avec des matchs dans les pattes et du rythme, c’est bien que tout le monde participe à la fête et qu’on soit tous prêts pour les Finales, parce que pour gagner la Volleyball Nations League, on aura besoin des quatorze joueurs.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Laurent Tillie : "Earvin tient l’équipe". Interrogé après le match face à la Serbie sur les deux prestations de haute volée livrées par Earvin Ngapeth samedi contre l’Argentine et dimanche face à la Serbie, le sélectionneur Laurent Tillie a commenté : "Earvin est bien, il varie très bien son service, il stabilise énormément la réception et à l’attaque, il est malin. Il tient l’équipe mentalement dans le match".