Accueil >>
HOME
05/09/2018
Euro U19 (F) - La France tombe avec les honneurs
Opposée à l'Allemagne pour son quatrième match de poule au championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans, l'équipe de France s'est inclinée en cinq sets au terme d'un beau combat (19-25, 25-20, 14-25, 25-19, 12-15).
Après trois défaites (contre la Slovaquie, la Russie et la Serbie) lors de ses trois premiers matchs à l'Euro organisé en Albanie, l'équipe de France féminine U19 n'est pas passée loin d'un exploit retentissant contre l'Allemagne, sixième de l'Euro U18 en 2017. Ce mercredi à l'Olimpik Park de Tirana, les Juniores ont poussé les joueuses de Manuel Hartmann dans leurs derniers retranchements et si cela n'a pas suffi pour décrocher la victoire, les Françaises auront fait honneur à leurs couleurs en offrant une superbe résistance.

Dans la première manche, les Allemandes, en course pour la qualification pour les demi-finales, prennent rapidement les devants (6-9) et gèrent ensuite parfaitement leur avantage. Trop imprécises (10
 fautes au total dans le premier set, dont 4 au service), les Françaises perdent cette première manche 19-25 et se retrouvent vite menées dans la deuxième (3-6). Mais les joueuses de Philippe Salvan ne lâchent pas et commencent à élever leur niveau de jeu. Elles reviennent au score (10-10) et passent devant à l'approche du money time (20-18). Malgré un bref retour de l'Allemagne à 20-20, les Juniores finissent en trombe le deuxième set en remportant les cinq derniers points (25-20).

Revenues à hauteur grâce à une qualité de service retrouvée (7 aces dans le deuxième set) et à une concentration de tous les instants (seulement 3 fautes dans la deuxième manche, contre 6 pour les Allemandes), les Françaises connaissent un passage à vide dès le début du troisième set (3-8). L'Allemagne fait la course en tête tout au long de ce troisième acte, nettement dominé (14-25). Mais les jeunes Bleues ont de la ressource et ne laissent pas leurs adversaires prendre l'avantage à l'entame de la quatrième manche (6-6). Mieux, elles vont réaliser une superbe série de huit points consécutifs pour prendre le large (15-7) et finalement revenir à 2-2 (25-19 dans le quatrième set).

C'est donc au tie break que se joue le sort de cette partie. Les deux équipes se tiennent jusqu'à 5-5, mais l'Allemagne prend ensuite l'ascendant et gagne trois points de suite pour mener 6-10. Un temps mort de Philippe Salvan interrompt l'hémorragie et dans la foulée, les Juniores reviennent à une petite longueur (9-10), mais c'est cette fois Manuel Hartmann qui prend un temps mort salvateur. De retour au jeu, les Allemandes font un nouveau break (9-12), suffisant pour leur assurer la victoire (12-15). Deuxième de la poule II
 après quatre journées sur cinq derrière la Russie, déjà qualifiée pour les demi-finales, l'Allemagne entrevoit le dernier carré. De son côté, la France n'ira pas plus loin que la phase de poules, c'est désormais une certitude, mais il lui reste une rencontre, ce jeudi conte la Turquie (17h30) pour décrocher une victoire qui lui permettrait de finir sur une bonne note.

Philippe Salvan, entraîneur de l'équipe de France : "Comme depuis le début du tournoi, on a été trop inconstants. On a alterné les séquences où on a fait du bon volley-ball avec des séquences où on est tombés trop bas, avec des erreurs grossières. On n'est pas assez constants pour réussir une performance. Aujourd'hui, on savait que nos chances de finir dans les quatre premiers de la poule étaient minces. Il nous fallait une victoire en trois ou en quatre sets, donc une fois qu'on a été menés 2-1, la messe était dite. Mais les filles ont tout de même essayé d'aller chercher la victoire, pour l'honneur. En cela, elles ont montré un état d'esprit irréprochable, mais cela n'a pas suffi. Il nous reste un match et il faut prendre exemple sur les garçons qui, lors du dernier Euro, ont connu des désillusions mais se sont relevés pour aller gagner le dernier match. La majorité de mes joueuses vont disputer contre la Turquie leur dernier match international, elles doivent se montrer fières de porter une dernière fois le maillot de l'équipe de France. Être capable de se relever, même si la chute est dure, c'est une valeur fondamentale du haut niveau. L'équipe a besoin qu'elles fassent un dernier effort, qui va être encore plus dur à réaliser vu le résultat de ce soir. Les Turques vont être motivées, elles jouent une place en demie, mais si on arrive à jouer de manière relâchée, sans la pression du résultat, on peut les battre. Il va falloir trouver les ressources, que les filles se regardent et se disent qu'elles ne vont pas s'abandonner."